Le parcours des patients vu par un bénévole : “Ils changent et redémarrent l’aménagement de leur avenir !”

Posted on

 

Par Paulin Claise, bénévole à la Maison Mieux-Être

“La Maison Mieux-Etre (MME) est là ! Elle existe pour vous !” Ah oui, mais, souvent, il faut faire la démarche difficile du contact. Que va-t-on y découvrir ?

“Je téléphone ? OK ! Mouillons-nous ! Parfois même, devant la porte d’entrée de la MME, on attend, on hésite. Comment vais-je être accueilli(e) ? Qu’y fait-on ? Encore du personnel soignant ? Bon ! Je risque ! Je sonne !”

Les patients, en arrivant, sont pour la plupart stressés, inquiets, embarrassés.

Mais, le pas de la porte franchi, le contact chaleureux de l’accueil, l’écoute attentive et bienveillante des bénévoles allègent progressivement le fardeau des difficultés pressenties. Le visage crispé s’éclaircit et souvent, apparaît un premier sourire réconfortant pour chacun. Le voyageur (patient) vient d’agrandir la famille de la MME !

« Nous ne reconnaissons plus maman ! »

Sous ce toit, chacun se sent libre d’aller et venir, de se servir à sa guise, de discuter, d’échanger des idées, de se reposer, d’assister à des exposés thématiques, de profiter des activités proposées.
Toute cette ambiance a progressivement régénéré la confiance en soi et la volonté d’avancer. Les patients rient,… parfois aux éclats.

Il arrive aux bénévoles de rencontrer des membres de la famille de nos voyageurs et de parler avec eux. Une réaction est fréquente : « Nous ne reconnaissons plus maman ! » Ou bien : «Elle est enthousiaste, parfois enjouée. » Ou bien encore : « Elle a retrouvé une certaine joie de vivre. »

Oui ! Les voyageurs sont devenus méconnaissables. Ils ont changé et redémarrent l’aménagement de leur avenir !

 

Top