Header Image

Énergie et vitalité

Marche nordique, yoga, gymnastique, aquagym… Certaines activités sportives contribuent à une meilleure qualité de vie et survie des patients avec un cancer, aussi bien pendant le traitement qu’après.

Pendant le traitement (et dès le début lorsque cela est possible), une activité physique régulière contribue à une meilleure qualité de vie des malades, même lorsque ceux-ci n’en pratiquaient pas auparavant :

  • elle réduit la fatigue, les épisodes dépressifs, améliore le sommeil et l’image du corps ;
  • elle diminue le risque de sarcopénie (diminution de la masse musculaire) qui peut augmenter la toxicité des chimiothérapies ;
  • elle permet un meilleur respect du suivi des traitements en améliorant leur tolérance et en diminuant leurs éventuels effets secondaires, par exemple les douleurs articulaires dans le cadre de certaines hormonothérapies (cancer du sein) (réf 1).

A plus long terme, la pratique d’une activité physique après diagnostic d’un cancer du sein diminue de 24 % le risque de récidive, et de 28 % le risque de décès par cancer (réf 2,3).

Ce dernier est réduit de 39 % après diagnostic d’un cancer colorectal (réf 3).

Au sein de la Maison Mieux-Être, des séances de marche nordique OTOP, de yoga, et de gymnastique sont actuellement proposées.

Par ailleurs, le service de médecine physique du GHdC propose des activités de gymnastique et d’aquagym pour des groupes de patientes (1h à 2h par semaine) :

  • dans le cadre du programme Raviva de la Fondation contre le Cancer (dans l’année suivant le traitement oncologique) : gratuit
  • mais aussi hors cadre Raviva au-delà de l’année suivant le traitement oncologique : remboursé partiellement par les mutuelles

Ces programmes se limitent à 1 an ou 48 séances maximum pour permettre ensuite aux patients de voler de leurs propres ailes.

Les responsables de ces programmes sont les Dr Sophie Cockx, en médecine physique, Dr Vincent Verschaeve en oncologie, et Mme Sarah Gebbia, en kinésithérapie.


Références :

  1. Irwin et al. Randomized Exercise Trial of Aromatase Inhibitor–Induced Arthralgia in Breast Cancer Survivors; in JCO Apr 1, 2015:1104-1111
  1. Ibrahim et al. Physical activity and survival after breast cancer diagnosis: meta-analysis of published studies, in Med Oncol.2011; 28:753-65.
  1. Schmid et al. Association between physical activity and mortality among breast cancer and colorectal cancer survivors: a systematic review and meta-analysis, in Annals of Oncology. 2014.
Top